Le moulage de sculpture

épreuve d'artiste

Introduction

Nous réalisons de nombreux décors  à partir de prototypes sculptés dans notre atelier ou d’éléments existants que nous moulons et dupliquons en petites séries.

Le procédé du moulage est de prendre une empreinte  d’un objet, d’une surface, d’un volume, afin de créer une matrice qui servira à dupliquer en plusieurs exemplaires identiques tout ou une partie du modèle.

L’action de mouler à proprement parlé, est donc le fait de prendre une empreinte avec un matériaux, qui servira de moule pour l’étape suivante.

Une fois  le moule réalisé, peut débuter le tirage, qui consiste à déposer un matériau à l’intérieur pour qu’il y prennent la forme. Cette opération peut ce répéter à l’infini suivant la résistance du moule.

Les domaines d’applications sont très diverses et presque illimités et peuvent s’étendre aux plus grands comme aux plus petits objets.

 

Les matériaux utilisés

Plusieurs types de matériau sont disponibles pour réaliser des moules. Le choix s’effectue en fonction de la forme à mouler, des matériaux de tirage et de la destination de l’objet ainsi obtenu.

L’alginate de moulage

Ce produit ce présente sous forme de poudre à diluer dans l’eau. Nous obtenons une pâte plus ou moins onctueuse que nous appliquons ensuite sur le modèle à mouler. Ce matériau souple et résistant permet de fabriquer des moules rapidement de tout sujets peu sensibles à l’eau, avec une bonne fidélité du relief.

Nous utilisons surtout ce produit pour des reproductions en plâtre avec un nombre de tirage limité.

Le plâtre de moulage

Le plâtre est un matériau connu et utilisé depuis l’aube des temps, obtenu à partir de gypse broyé et chauffé.

Il existe actuellement une large gamme de plâtre permettant de nombreuses applications, dont celle du moulage.

C’est un produit bon marché, facilement accessible et possédant une bonne résistance. Il est toutefois sensible à l’eau et difficilement transportable lors de moulage imposant du fait de sa masse.

Le plâtre de moulage nous sert à mouler des bas reliefs et des objets ne comportant pas de contre dépouilles.

L’argile

Plutôt destinée au modelage, nous l’utilisons aussi pour des prises d’empreintes in situ, que nous pouvons retravailler en atelier, du fait de son long temps de séchage. L’argile nous sert aussi pour effectuer des plans joints.

 

 

La plastiline

plastiline

C’est une pâte à modeler se ramollissant à la chaleur et durcissant au froid. Nous l’utilisons pour la prise d’empreintes et la fabrication de prototype pour le moulage.

 

 

Les élastomères de silicones

moulage de sculpture

Ils se présentent la plupart du temps sous forme fluide.

La famille des matériaux composites de moulage comporte de nombreux avantages. Le premier et le plus intéressant, est la précision de la prise d’empreintes dans les plus infimes détails. La résistance de ces matériaux confère aux moules obtenus de très nombreuses utilisations.

Les Commentaires sont clos